Le frelon mobilise !

11 h

Conférence instructive sur le frelon asiatique avec la participation du #GDSA de Seine et Marne dans le cadre de la manifestation #UrbaNaturel2 organisée par Ville de Trilport
L’exposé très clair de Gérard Bernheim a captivé une salle Saint Exupéry archi comble et a permis aux non spécialistes de bien saisir toute l’importance des enjeux liés à sa prolifération. Ils peuvent désormais mieux comprendre ce phénomène, le cycle de vie et de développement du frelon asiatique, ses dangers pour les abeilles mais également les humains et connaitre la conduite à tenir en cas de découverte d’un nid.
A signaler la qualité des échanges entre les nombreux apiculteurs présents, démontrant l’utilité de telles réunions notamment pour le maintien de la bio diversité et la diffusion de la nature dans la ville.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout
L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

Conférence à Trilport ce jeudi  Voir

Merci à Jean Michel Morer et Felipe Cardoso pour cette organisation.

l’attaque de frelon 2018

Frelon asiatique Vespa Velutina ! sa présence est,cette année en Seine et Marne particulièrement forte ! ce sera sans doute en 2018 le premier facteur de mortalité de ruche.
La présence du frelon en vol stationnaire devant la ruche déclenche un stress de la colonie et bloque la ponte de la Reine. La reine devait pondre les œufs producteur de l’abeille d’hiver, faute de ponte la ruche va mourir en hiver.
Il faut vérifier particulièrement cette année les provisions, les abeilles ne sortant plus, elles consomment, de plus la sècheresse provoque une rareté de la ressource. A surveiller . pour détruire les nids de frelons envoyer un message: GDSA@apiculture77.fr

La canicule !

Nos abeilles ne souffrent pas trop de la chaleur, mais la végétation, elle, est grillée d’où il n’y a plus de ressources pour nos abeilles. Les apiculteurs doivent laisser assez de miel pour que les abeilles tiennent le coup. Trop chaud pour les traitements contre le varroa, les frelons eux aussi ont faim… pauvres ruches !

le frelon asiatique

les nids primaires sont à leur fin. le danger pour les personnes sera moindre car le nids secondaires sont généralement haut dans les arbres donc pas en contact direct avec les personnes. Il faut les enlever car ils sont plus dangereux pour les abeilles et présentent encore un danger pour les personnes. Un nid aérien peut tomber et là le danger est grand. Alors observez ! voir la fiche technique

Frelons asiatique…

Attention les nids se sont formés, avec de petites colonies (30 frelons) et sont déjà dangereux! une personne est transportée aux urgence après 4 piqures ce mois-ci.

Recommandation ; ne pas s’approcher des nids et signaler de suite aux référents frelon, voir la fiche dans le menu. Rappelons que la tenue d’apiculteur ne protège absolument pas de la piqure !!

Loi EGA Suite

L’un des enjeu pour l’apiculture de cette loi est l’interdiction inscrite dans la loi en 2021 du Glyphosate, Mr Macron l’avait promit ! En première lecture les députés se sont prononcé contre cette interdiction en séance de nuit et en l’absence de nombreux députés.  Le texte est désormais en lecture au Sénat. Si les députés ont été surpris par un vote à plus d’1 h du matin, les Sénateurs voteront en connaissance de cause. Les territoires ruraux très représentés au Sénat pousseront sans doute l’assemblée sénatoriale à un vote contre l’interdiction voir au mieux une abstention. Ce sera donc en deuxième lecture à l’assemblée nationale que la décision sera prise.

L’enjeu c’est quoi ?: le glyphosate est un poison, comme les néonicotinoïdes mais on ne sait pas bien par quoi les remplacer alors on souhaite continuer à empoisonner, les insectes, les oiseaux , les hommes…. Prévenez vos Sénateurs et vos députés !

cri du coeur !

On est pas obligé de partager l’intégralité de la lettre de Patrice Vernet mais tous les apiculteurs se retrouveront dans ce cri du cœur ! tous savent mais on continue: à interdire les néonicotinoïdes avec des dérogations à interdire les Glyphosate mais dans trois ans… Les agriculteurs continuent à dire que les apiculteurs ne savent pas traiter leurs abeilles… Les insectes meurent, les oiseaux aussi, les hommes sont malades de ce produits que faut-il de plus ?

lire le texte de cette lettre