Attention: Risque de famine !!!

Les temps sont durs pour nos abeilles. Un jour il fait beau, elles rentrent du nectar, le lendemain il fait froid ou il pleut, elles mangent le miel…

Les temps sont durs pour les apiculteurs ;

  • Récolter le miel de printemps colza et fruitiers c’est priver les abeilles de leur nourriture, ne pas récolter c’est prendre le risque de cristallisation dans les cadres de plus il faut enlever le miel de printemps si on veut du tilleul (l’acacia est le plus souvent lavé)
  • Si on sort le miel, il faut alors nourrir les abeilles, et nourrir c’est prendre le risque d’adultérer le miel futur…. C’est pourquoi il vaut mieux mettre du candi que les abeilles ont tendance à manger de suite et ne stockent pas. Pesez vos ruches et regardez bien l’état des réserves….
  • Le temps humide et chaud permet aussi à notre vieux compagnon le Varroa de se développer allègrement.  Ceux que cela intéressent peuvent adopter les comptage varroa en lien avec la FROSAIF. Si présence de varroa vraisemblable, le traitement Varromed est bienvenu. Si vous pouvez participer au comptage dans le cadre de la FROSAIF et GDS, merci de nous communiquer votre accord et vos résultats.

Bon courage à nos abeilles  et à vous espérant que la suite de la saison nous offre de meilleures opportunités

Frelon asiatique – Piégeage de printemps des fondatrices

C’est le moment de piéger les fondatrices qui sortent de diapause. Elles sont seules et en recherche de nourriture sucré. La capture de ces fondatrices réduit fortement le nombre de nid qui pourront être menés à terme. Par contre surveiller bien vos pièges afin de contrôler les prises et libérer les insectes non ciblés, changer l’appât toutes les semaines et retirer impérativement vos pièges fin avril. Infos ici.

Plan national de lutte contre le frelon asiatique

Lors du SIA 2024, un plan national de lutte contre le frelon asiatique a été présenté aux ministères concernés (Agriculture et Transition écologique). Il a pour objectifs la protection des populations, des ruchers et de la biodiversité, en utilisant les outils de piégeages, de protection des ruchers et de destruction des nids. Le document ICI.

AG 2024 du GDSA77 – 16 Mars 2024

L’assemblée générale du GDSA 77 aura lieu le samedi 16 mars 2024, 9h00, Salle des Fêtes d’Amillis – Rue Georges RENARD – 77120 AMILLIS (en face de la Mairie).

Vous pourrez récupérer auprès des TSA vos commandes de médicaments de lutte contre le Varroas. Venir avant le début de l’AG pour cette récupération de médicament.

Le programme:

  1. le mot du président
  2. Rapport Moral
  3. Entrée / Sortie du Conseil d’administration du GDSA=> recueil des candidatures.
  4. Rapport Frelon 2023 et évolution de l’activité – formation de bénévoles supplémentaires.
  5. Rapport financier 2023.
  6. Information au sujet du passage au régime de TVA du GDSA.
  7. Information sur la prise de prestation auprès d’un cabinet d’expert comptable. Appel à candidature d’un vérificateur aux comptes.
  8. Activité réception des commandes de traitement anti varroa auprès du GDSA.
  9. Activité Vétérinaire: essais menés pour la sélection des produits 2024 par notre vétérinaire conseil.
  10. Un mot sur la qualité des miels commercialisés en France. Un mot sur les analyses de miel et les prestataires retenus.
  11. Intervenant extérieur: APINOV sur la thématique de la résistance de varroa aux acaricides, avec une ouverture sur les dernières actualités, en France et dans le monde

« la competitivité de la ferme France »

le Sénat avait voté en juillet un texte sur la compétitivité de la ferme France…. ce texte devait faire l’objet d’une loi qui serait voté à l’Assemblée Nationale. C’est curieux, le contenu de ce texte correspond à ce que la FNSEA vient d’obtenir: Finit les contraintes environnementales, l’eau à disposition de l’agriculture autant que de besoin…

J’espérai un accord une convergence possible, il n’en est rien ! la FNSEA a obtenu ce qu’elle désirait, elle rentre dans ses fermes.

Les apiculteurs en colère….

La colère des agriculteurs semble passée… Ils ont obtenu la détaxation de leur carburant, des avantages sur les droits de succession, des promesses d’application d’Egalim… Et enfin, pot aux roses, ils ont obtenu la mise en berne du plan Ecophyto ! Pas difficile de le mettre en berne car depuis 2008, les plans Ecophyto I, II et II+, à savoir une réduction de 50% de l’utilisation des produits phytosanitaires d’ici à 2030 et de sortir du glyphosate, n’ont jamais été obtenus. L’utilisation de produits phytosanitaires s’est au contraire accrue depuis 2008.   La revendication en vue d’obtenir que les produits importés soient soumis aux mêmes règles que celles auxquelles doivent se soumettre les agriculteurs en France est juste et les apiculteurs souhaitent également cette application.  Il n’est pas certain que les agriculteurs (surtout les petits agriculteurs et ceux de l’agriculture biologique) aient gagné, mais ce que je sais c’est que l’apiculture a beaucoup perdu.

Les contraintes environnementales allégées pour l’agriculture, cela veut dire :

  • Dégradation de l’environnement : en Europe nous avons perdu entre 70 % et 80 % des insectes, ce n’est visiblement pas assez pour certains qui veulent en tuer davantage. Sans les insectes il n’y a plus de pollinisation et c’est notre souveraineté alimentaire qui est remise en cause.
  • Disparition des jachères : c’est la disparition de surface jouant un rôle écologique essentiel. Pour les pollinisateurs et nos abeilles, ce sont souvent des zones contenant des plantes mellifères très utiles pour la diversification des ressources.
  • Allégement de la réglementation sur les haies : c’est la perte d’un habitat essentiel à la survie de nombreuses espèces sauvages, c’est aussi la remise en cause de la régulation des ressources en eau et du stockage du carbone. Plus de 20000 km de haies disparaissent encore chaque année.
  • Moins de contraintes pour les zones humides et les tourbières qui sont pourtant des zones importantes pour le cycle de l’eau, des puits de carbone et des refuges de biodiversité.
  • Pour la santé humaine, davantage de produits phytosanitaires c’est davantage de risque de cancer, de lymphome, de maladie de Parkinson de perturbations endocriniennes, de troubles thyroïdiens et de pertes de fertilité !
  • C’est la Biodiversité qui a perdu !

La colère des apiculteurs n’est pas passée. Ce sont eux qui en élevant leurs abeilles entretiennent le capital de pollinisation au bénéfice de tous alors que la France est déficitaire en ce domaine.

Les collègues professionnels qui vendent en vrac leur production, subissent la concurrence déloyale des importations de miels, souvent de très médiocre qualité, voire frauduleux. Ils sont aussi en colère !

Ce n’est pas en abaissant la réglementation environnementale que l’on résoudra les problèmes de l’agriculture française et européenne, bien au contraire. Et ne pas oublier que l’agriculture est multiple, avec des productions diverses dont le miel et autres produits de la ruche font partie.

Gérard Bernheim
Président de la Fédération des syndicats apicoles de Seine et Marne

Médicaments 2024 (et adhésion)

Le bon de commande 2024 est disponible ici. Cette année, avec les médicaments habituels, deux nouveaux produits vous sont proposés :

  • Bayvarol (Fluméthrine): En conventionnel, en remplacement de l’Apivar (Amitraz). La rotation des molécules est fortement recommandée afin de limiter le développement de résistance aux molécules chimiques.
  • Varroxal (Acide oxalique): Utilisable en Bio. Nouveau produit ayant reçu une AMM en 2023, il peut être utilisé en sublimation (sans résidus), dégouttement et vaporisation.

Date limite de commande: 31/12/2023

le Biomimetisme

La nature, les insectes, la flore, savent faire des choses que nous réalisons avec peine et à grand frais. Serge Bertier nous propose: « Inspirez vous du Vivant pour le rester » Cette proposition ne peut qu’interesser des apiculteurs .

jeudi 19 octobre à 20h30 à la MLC La Citrouille 35 rue Janisset Soeber 77240 Cesson

Videos Gestion du Varroas (Suite)

Vet O’Rucher : la gestion du varroa sans tabou », réalisée en collaboration avec le Dr Gérald Therville

6 épisodes sur la gestion du varroas. Voici les n° 4 , 5 et 6:

Episode 4: https://www.youtube.com/watch?v=8-CzNYlLlBk

Episode 5: https://www.youtube.com/watch?v=ACHDE9dEh78

Episode 6: https://www.youtube.com/watch?v=8_xp9VubIZ4