Apiculture dans le département de Seine Et Marne

Interprofession : l’Apiculture.

On peut se demander : qui est apiculteur ? Celui qui en vit ?  Celui qui élève des abeilles ? Pourtant toutes les abeilles venant d’une ruche, pollinisent et produisent du miel, que l’origine soit professionnelle ou pas.

Quelle différence entre un agriculteur qui élève deux ruches et 200ha de céréale et un citoyen qui a deux ruches et qui exerce une autre profession ? Au regard de l’apiculture aucune différence.
Pourtant quand il y a des calamités, des vols, de dégradations sur des ruchers, les professionnels peuvent avoir recours a des aides de l’Europe, du ministère, des assurances… Les autres rien ! Quand il s’agit de préciser une filière apicole, c’est avec les « professionnels » les autres n’ont qu’à poursuivre leur activité en renouvelant les ruches empoisonnés par les pesticides, en fournissant du miel, production pour laquelle la France est largement déficitaire et qui nous contraint à importer des miels de qualité incertaine.

L’état veut restructurer la filière apicole, si cela aboutit, c’est cette filière qui supportera l’ITSAP dont les déficits se sont accumulés. Si tel est le cas pourra-t-on demander à ceux qui ne sont pas considérés comme vivant de leur travail apicole ou seulement accessoirement de cotiser en plus ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *